Home
Mercredi 18 octobre 2017, à 22h55
Mon cher Sweet Fantasy,

13 ans, ça commence à faire grand ! Il est loin le temps où je t'appelais "bébé" ou "fiston". Maintenant tu es mon ado caché, dont je ne parle à personne mais qui reste bien présent auprès de moi malgré tout. V. connait vaguement ton existence mais il ne t'a jamais vu et c'est drôle de me dire que je continue à te retrouver tous les mois à son insu, que ce pan-là de ma vie lui est inaccessible. Je me demande si je réussirai à tenir le rythme dans les années à venir, et si un jour je t'écrirai ici en tant que provinciale, habitante d'une maison ou, plus incroyable, en tant que maman.

Je suis à un stade de ma vie où beaucoup de choses me paraissent possibles, où je touche du doigt des futurs potentiellement très différents de ma vie d'aujourd'hui. Je ne fais pas de plans sur la comète mais je m'imagine parfois quitter Paris d'ici un an ou deux et être responsable, à terme, du développement d'un ou plusieurs petit(s) être(s) humain(s). Qu'est ce que tu deviendrais toi, Sweet Fantasy, dans tout ça ? Est-ce que j'aurais encore le temps et la volonté de prendre du temps pour moi pour écrire ? Est-ce que tu m'aiderais à me souvenir qui je suis et à faire le pont entre ces deux vies ?

Je sais que ce n'est pas encore demain, et que des revirements de situation pourraient tout chambouler, mais pour la première fois depuis que je te souhaite ton anniversaire, Sweet Fantasy, j'ai plutôt envie de me projeter vers l'avenir que de me pencher vers le passé. Un signe que quelque chose a changé ?

J'ai hâte de te raconter la suite de l'histoire et de voir jusqu'où celle-ci nous emmène tous les deux.

Joyeux 13e anniversaire.
F.