Home
Mercredi 27 juin 2018, à 21h31
Un mois plus tard, l'envie de pleurer s'est calmée.

//

Dans l'entre-deux, j'ai parlé à une collègue et réalisé que je n'étais pas la seule à me sentir mal à l'aise par rapport à l'évolution de notre entreprise. Elle aussi a remarqué un changement d'ambiance et n'aime pas le petit air de supériorité qui s'est installé récemment chez certains de nos dirigeants, et qui ne donne pas du tout envie de s'investir à leurs côtés. Ca ne fait rien pour améliorer les choses, mais ça reste néanmoins agréable de savoir que je ne suis pas seule à me poser des questions.

//

A la maison, après deux-trois semaines à se marcher sur les pieds avec V. et à se brouiller pour des bêtises (et c'est facile à faire, de se marcher sur les pieds dans un deux-pièces parisien), on a décidé de passer un weekend juste tous les deux, de prendre le temps de se retrouver, et ça nous a fait énormément de bien. Quelques jours avant le weekend, il m'avait dit : "je sens que tu es moins amoureuse en ce moment, mon défi c'est de te reconquérir". C'était tellement mignon que rien que cette petite phrase avait déjà commencé à me refaire tomber amoureuse.
On n'a pas changé grand chose, tous les deux, depuis ce weekend là. On a juste appris à faire un petit peu plus attention à l'autre, et à savoir ce qu'on était prêts à accepter.

//

J'ai revu certains amis, et instauré un petit peu plus de distance avec d'autres. J'ai réalisé que j'avais été blessée à plusieurs reprises, et qu'il était peut-être temps de me protéger en m'entourant de gens qui ont réellement envie de me voir.

//

J'ai réservé mes vacances pour cet été. Je repars au Kirghizstan ! *o* Six ans après mon plus beau voyage (qui a servi pour le design de ce blog, là, à gauche), je repars pour la troisième fois en Asie centrale, dans les montagnes et les grands espaces, au milieu de troupeaux de chèvres, de yaks et de chevaux sauvages.
Cette fois-ci, ce sera à cheval ! Pour préparer V., on va passer pas mal de temps dans un petit club équestre familial en banlieue parisienne et c'est super chouette de pouvoir retrouver cet univers du cheval que je n'avais pas beaucoup fréquenté ces dernières années.

//

Et enfin, je suis là pour ma famille. Enfin j'essaie. J'ai aidé mon frère à trouver un nouveau boulot (j'en suis au troisième coaching réussi de nouveau boulot depuis le début de l'année !), je suis allée rendre visite à mon père qui était tout content de nous recevoir, et j'organise prochainement un petit weekend avec ma cousine pour aller voir ma grand-mère qui n'a pas beaucoup de compagnie et qui m'a dit hier au téléphone en apprenant la nouvelle : "oh ça me fait tellement plaisir que vous veniez toutes les deux !"

//

Je ne pense pas encore pouvoir dire que j'ai retrouvé l'équilibre par rapport à mes cinq piliers, mais je peux au moins dire que je tiens mieux en équilibre toute seule, et ça c'est déjà une victoire en soi. Parce qu'ironiquement, mieux me recentrer sur moi me permet de m'ouvrir plus sereinement aux autres.